Ça y est ! La Poucinette est née ! Samedi 11 février 2012 à 8h25 est née Lou-Anne, elle pesait 3kg270 et mesurait 49cm.

L'accouchement en lui même à été extrêmement rapide. Oui je dis en lui même parce que j'ai eu des contractions toutes les journée du jeudi et du vendredi, le genre irrégulières et pas douloureuses mais fatigante. Je pense pouvoir dire que la 1ere « vrai » contraction de travail que j'ai eu (donc douloureuse si vous avez suivis) a eu lieu dans la nuit du vendredi au samedi vers 1h30... oui vous avez bien lu, 1ere contraction à 1h30 et la Poucinette est née à 8h25 !

Je vous raconte donc à partir de cette 1ere contraction. J'avais à ce moment là la sensation qu'il fallait que j'aille dormir (oui à 1h du mat' logique...) parce que la naissance aurait bientôt lieu... Donc nous nous couchons avec mon homme et décidons de faire un câlin pour « lancer le truc ». Très efficace donc puisque je me met à contracter ! Sauf que j'ai sommeil je n'en parle donc pas vraiment. Je somnole plus que je dors et me « réveille » peut-être une petite heure après, besoin d'aller au petit coin. Je contracte en y allant, c'est douloureux. Je me recouche et encore 1h après je retourne au toilettes. Devant la porte je sens que ça coule brusquement, comme une perte vaginale mais en plus grande quantité, mais rien à voir avec la cascade racontée sur internet, le tout sur une contraction. Je pense aux eaux, me dis que je vais peut-être réveiller l'Homme et finie mon chemin vers les toilettes... Et là l'Horreur, c'est du sang !!! Enfin peut-être pas que parce que, ça semble un peu plus translucide... Je fais tout de même ce que j'ai à faire, essaie de nettoyer au maximum et remonte vite réveiller l'Homme « on dois aller à la maternité maintenant, je perd du sang ! »

Le temps d'appeler la belle-mère et la belle-sœur pour nous conduire et garder les plus grandes, nous arrivons à la maternité vers 3h30. J'ai une trouille bleu d'avoir trop attendu et d'avoir fais, du coup, du mal à ma fille (je vous rappel que j'avais des contractions depuis 2 jours!).

Le sage-femme qui m'accueille (oui c'est un homme comme pour ma 2nde) ne semble pas trop inquiet, il m'écoute et m’examine : j'en suis à 2 doigt très large large (peut-être même 3,5...) sachant que le jeudi matin au rendez vous avec ma sage femme (qui m'a au passage fais un « petit » décollement après que je lui ai dis que j'avais un peu contracter le matin même) j'en été à 2cm.

Personne ne le diras clairement mais il semble que mon col à bouger d'un seul coup ce qui a provoquer la perte de sang (j'en avais aussi perdu pour ma 2nde mais j'ai mis ça sur le compte des 2 décollement qu'on m'a imposé).

Le sage-femme me fais faire un monitoring d'une demi-heure en me demandant si je veux la péridurale, sachant que si je la prend elle pourras m'être posée juste après le monito en salle de naissance, sinon je pourrais aller marcher un peu. Les contractions sont asses régulières et douloureuses (la position sur le dos n'aidant pas). Je choisie de tout de même prendre la péridurale (j'hésitais encore) nous partons donc en salle de naissance. Je demande à aller au toilettes « avant qu'on m'attache » (ça les as quand même fais sourire), je peine pour y aller mais la position debout est plus facile pour gérer les contractions, à chacune (3 sur le chemin, elles sont plutôt rapprochées) je m'appuie sur le mur en me penchant en avant (si vous accoucher faîte le aussi ça soulâââge!). Malgré mon envie je n'urine que très peu, je retourne en salle de naissance (2 nouvelles contractions en plus d'une sur le trône) où je retrouve mon homme en blouse et avec des chaussons, vraiment quel classe ! J'enfile la blouse qu'on me tend (encore 2 contractions) et m'installe (1 belle en m’asseyant). Le sage-femme me pose le monito et sa collègue me donne un antivomitif (que je vomirai plus tard). L’anesthésiste arrive, il ne m'inspire pas vraiment. Il me pique une fois, me fais un peu mal (je n'arrive vraiment pas à me détendre!) me remet de l'anesthésient local et me repique. La péri est posée ! Elle feras effet quelques minutes plus tard... Dans ma jambe gauche ! Je peste contre une seconde péri latéralisée (comme pour ma 1ere). Finalement ma jambe droite s’endort aussi, cette fois j'ai peur qu'elle soit trop forte ! En réalité petit à petit elle s’estompera juste ce qu'il faut, je sens tout ce qu'il se passe sur mon col ! Je le sens s'ouvrir petit à petit a chaque contractions (que je ne sens que sur le col justement!) Arrive 8h, j'en suis à 9,5 il reste « un petit bout » du col qui ne bouge pas, le sage-femme l'ouvrira manuellement (aïe) sur 3 contractions. Puis ça commence à un peu poussé je le dis une 1ere fois (après avoir vomis). Un peu plus tard le sage-femme revient et me dis qu'il a bientôt finie et qu'il aurais bien aimé m'accoucher (sauf que je lui ai déjà dis que ça pousse) et il repart. Ça pousse toujours et de plus en plus, je demande à mon homme de sonner (je ne peux pas plier les bras avec la tension d'un côté et la perf de l'autre). Le sage-femme revient avec quelque collègue pour « préparer », je sens que ça pousse de plus en plus, la tête de la poucinette s'engage de plus en plus a chaque contractions.

Ils me redemande si ça va, je leur dis pour la 3eme fois que ça pousse ! « ah oui on va se dépêcher », oui cette fois là, la tête passe plus franchement et ne repart pas dans l'autre sens sans que je fasse aucun effort.

Ils sont près asses vite, le sage-femme me dis « vous pouvez... faire ce que vous voulez ! ». Je ne me fais pas prier je pousse ! La tête sors d'un seul coup, ça brûle (je crois que seuls mon col et mon vagin étais éveillé avec cette péri). Le sage-femme me demande d'arrêter pour retenir les épaules qu'il sort doucement, je demande à toucher et sens sa petite tête. Je repousse une fois et l'attrape ! Je repousserais une seule fois pour le placenta et m'en tireras avec seulement quelques éraillures !